paperblog.fr

STOP, à la libéralisation des armes à feu !

NBA : un joueur de La Nouvelle Orléans tué par balles.

Les New Orleans Pelicans ont annoncé ce samedi dans un communiqué que leur jeune arrière Bryce Dejean-Jones avait perdu la vie dans une fusillade survenue à Dallas.

Kentucky Sports Radio

Bryce Dejean-Jones, crédit photo Kentucky Sport Radio

D’après les premiers éléments de l’enquête, rapportés par la police locale et par l’agent du joueur, Bryce Dejean-Jones avait l’intention de se rendre chez sa petite amie, mais se serait trompé d’appartement. Après avoir frappé à la porte de l’appartement en question, et ne pas avoir obtenu de réponse, il se serait introduit dans le logement. C’est la personne résidant dans cet appartement possédant une arme qui aurait ouvert le feu sur le basketteur.

 

Ce jeune joueur avais seulement 23 ans, il avait toute la vie devant lui, comment peut-on en arriver là ! Dans l’hypothèse que Donald Trump soit élu, les américains vont vivre un véritable enfer. En effet ce candidat est pour la légalisation intensive des armes à feu. Comment sortir dans la rue, si l’on se trompe de quartier, d’immeuble, de maison, si la solution est d’ouvrir le feu au lieu d’ouvrir le dialogue où va-t-on !

The real State of America Atlas et Violence Policy Center

crédit photo The Real State of America Atlas et Violence Policy Center

La société est en train de dériver, de décliner, toutes ces guerres passées ne devraient-elles pas servir d’exemple ? Pourquoi se battre? Nous devrions nous entendre quel que soit notre religion, nos coutumes. Le vivre ensemble devrait être un amendement aux Etats-Unis pour mettre fin aux ghettos et mélanger les populations. Je trouve personnellement très enrichissant le mélange de cultures, nous avons tous à y gagner. Toutes mes condoléances à la famille et aux amis de ce joueur, en espérant que le monde change. J’espère un jour  ne plus voir ces faits divers qui nous brisent le moral, mais lire enfin dans les journaux des nouvelles positives qui nous aident à avancer, à changer la donne de ce monde si cruel qui pourrait devenir un paradis sur terre.

paperblog.fr

crédit photo paperblog.fr

 

M.GARREAU

Bienvenue chez moi :-) dans le marais poitevin

 

 

M.GARREAU

Chez moi, c’est une petite commune de France métropolitaine, située dans la région Pays de la Loire, dans le Sud Vendée. Maillezais est en plein cœur du marais poitevin.

 

source office de tourisme vendée

marais poitevin  source office de tourisme vendée

 

 

1/ Description 

Le Marais poitevin est une région naturelle de France située principalement entre les départements de Vendée, des Deux-Sèvres et de Charente-Maritime.

Le 20 mai 2010, les marais mouillés de la « Venise Verte » obtiennent le label Grand Site de France.

Voyons l’histoire si mystérieuse de ce marais :

Au fil du temps le marais s’est peu à peu comblé de sédiments, formant ainsi une grande étendue plane, son altitude varie de 0 à 8 mètres (la moitié du marais se situant à moins de deux mètres), c’est à dire qu’elle se situe à un niveau intermédiaire entre celle des marées hautes et des marées basses. Les marais mouillés, qualifiés de « Venise Verte » couvrent une superficie d’environ 29 000 hectares.

À partir du VIIéme siècle, de grands seigneurs féodaux ont procédé à des concessions et donations de parties du marais au bénéfice des abbayes alentour (dont l’abbaye de Maillezais). Des travaux d’aménagement sont ainsi lancés dans le but d’exploiter de manière plus organisée la productivité de ces milieux (cultures, élevages, pêcheries mais aussi développement de marais salants). Les premiers endiguements de marais desséchés sont réalisés à la fin du Xéme siècle afin d’exploiter plus facilement les terres.

 

ma photo

Abbaye de Maillezais. Crédit  photo M.GARREAU

 

 

Parc interrégional du maris poitevin

Parc interrégional du marais poitevin

Parc interrégional du marais poitevin

 

 

Le marais mouillés sont inondables, des arbres sont plantés afin d’éviter l’effondrement des berges, leurs racines fixent la terre. Peu à peu, les marais sauvages ont laissé place à un marais bocager où jardins, prairies, cultures maraîchères… sont bordés d’arbres.

 

M.GARREAU

Frênes têtards qui bordent le canal, « La vieille Autize ». Crédit photo M.GARREAU

 

 

2/Un territoire d’exception 

             2.1/La faune :

– une cinquantaine d’espèces de mammifères aquatiques et terrestres, dont la loutre d’Europe et les chauves-souris.

-250 espèces d’oiseaux se partagent la zone humide et la plaine de bordure selon la reproduction et la migration.

-38 espèces de poissons cohabitent dans les eaux du marais. Certains migrent entre les eaux salées de l’atlantique et les eaux douces. D’autres affectionnent les eaux calmes des canaux.

-de nombreux insectes, dont les plus connus sont les libellules (60 espèces) et les papillons (80 espèces).

 

ma photo

Chevreuils dans le marais poitevin, crédit photo M.GARREAU

 

ma photo

Couleuvre  crédit photo M.GARREAU

 

 

M.GARREAU

Canne colvert et ses petits   crédit photo M.GARREAU

 

Le marais abritait autrefois de nombreuses anguilles, l’espèce est aujourd’hui très menacée du fait de la surpêche des civelles (alevins d’anguilles) dans les estuaires à leur arrivée de leur lieu de naissance (la Mer des Sargasses). Ces petits poissons sont en effet très recherchés et les cours de vente atteignent des sommes énormes, ce qui encourage le braconnage.

 

Les ragondins, une espèce introduite, sans prédateur et très prolifique, sont un problème majeur en raison des ravages qu’ils causent aux berges. Ces animaux peuvent être des vecteurs de la leptospirose, facteur d’avortement chez les bovins.

 

M.GARREAU

Ragondin  crédit photo M.GARREAU

 

2.2/La flore

 

La diversité des espèces végétales et la présence d’espèces rares et protégées témoignent de ce qui caractérise l’écosystème du Marais poitevin.

La salinité, les niveaux d’eau, l’étude des sols et la gestion des milieux par l’homme conditionnent cette diversité floristique.

Au total, 126 espèces présentent un caractère patrimonial et bénéficient d’un statut de protection à l’échelle européenne, nationale ou régionale, certaines sont inscrites sur des listes rouges nationales ou régionales.

ma photo

Roseaux    crédit photo M.GARREAU

 

 

M.GARREAU

Prairie naturelle avec une biodiversité de graminées et de légumineuses, crédit photo M.GARREAU

 

2.3 / La gastronomie

Le Marais poitevin ne se dévore pas que des yeux. Simple ou élaborée, toujours authentique, goutue et mitonnée, sa cuisine puise dans ses richesses naturelles : pêche, conchyliculture, chasse aux gibiers d’eau, élevages, cultures maraîchères et fruitières…

 

M.GARREAU

Troussepinete Apéritif Vendéen  crédit photo M.GARREAU

M.GARREAU

Préfou, cédit photo M.GARREAU

 

M.GARREAU

Jambon,mojettes  crédit photo M.GARREAU

M.GARREAU

Fromage petit maillezais

 

M.GARREAU

Tourteau fromager,  crédit photo M.GARREAU

3/Animations culturelles

 

Fête du Parc naturel régional, Ouvertures festives des marais communaux, Journées du patrimoine vivant, Journée des Métiers d’Art, Carrefour des Talents artistiques, Marais en fête, Fête du Frêne Têtard…   Comme vous pouvez le constater, le Marais poitevin ne manque pas une occasion de s’animer, notamment pour célébrer son large patrimoine de façon festive. Voici les animations prévues pour cette année 2016 , tous vos goûts sont dans sa nature…sans oublier l’attraction nocturne « Son et Lumière » à l’Abbaye de Maillezais.

 

 

4/Douceur de vivre

La nature est propice à toutes les évasions, nous possédons une circulation apaisée avec plus de 1000 km de piste cyclable en Vendée, la région possède un lien social et une dynamique culturelle qui s’expriment tant autour des marchés de terroir animés que dans les innombrables pratiques associatives… tout cet ensemble concoure à profiter du plus suprême des luxes : prendre le temps de « bien vivre » !

 

M.GARREAU

tubgit

BONNE FÊTE A TOUTES LES MAMANS

tubgit

 

 

En cette journée consacrée aux mamans, je vous souhaite une très bonne fête, que ce jour soit tout en votre honneur.

 

La Fête des mères est une fête annuelle célébrée en l’honneur des mères dans de nombreux pays. En France, à Monaco et dans plusieurs pays d’Afrique francophone, elle est célébrée le dernier dimanche de mai.

 

À cette occasion, les enfants offrent des cadeaux à leur mère, des gâteaux ou des objets qu’ils ont confectionnés à l’école (en France le célèbre collier de nouilles). Cette fête est également célébrée par les adultes de tous âges pour honorer leur mère.

 

Nous devons beaucoup à notre maman, tout d’abord la vie, puis petit à petit, de découvertes en découvertes, nous avons grandi grâce à elle. Notre maman, a vu notre première dent, nos premiers pas dans ce monde de géants. Elle nous a appris à progresser, à chaque étape de notre vie, grâce à des moments d’apprentissage, de câlins, de réconforts…que de souvenirs.

Une mère est toujours présente pour nous donner des conseils, quel que soit notre âge. Elle nous accompagne tout au long de notre parcours scolaire, puis lors de nos préparations aux examens, notre permis de conduire, nos premiers pas dans la vie professionnelle.

Pour prouver notre amour à notre tendre maman, généralement, nous offrons des fleurs, des chocolats, partageons un repas. Lorsque l’on ne peut être présent, nous pouvons offrir une carte de vœux, plus récemment un SMS ou une carte virtuelle par mail. Toutes ces petites attentions pour montrer notre amour à notre mère en ce jour qui lui est destiné.

Pour ma part, je ferai à ma maman un super gâteau (un tiramisu aux fraises du jardin)  accompagné d’un joli bouquet de pivoines.

M.GARREAU

Tiramisu aux fraises, crédit photo M.GARREAU

florajet

Bouquet de pivoines  crédit photo florajet

Je souhaite une excellente journée à toutes les mamans et tout particulièrement à la mienne 🙂

 

Gros bisous aux mamans du monde entier !

 

kilibri