Bienvenue chez moi :-) dans le marais poitevin

 

 

M.GARREAU

Chez moi, c’est une petite commune de France métropolitaine, située dans la région Pays de la Loire, dans le Sud Vendée. Maillezais est en plein cœur du marais poitevin.

 

source office de tourisme vendée

marais poitevin  source office de tourisme vendée

 

 

1/ Description 

Le Marais poitevin est une région naturelle de France située principalement entre les départements de Vendée, des Deux-Sèvres et de Charente-Maritime.

Le 20 mai 2010, les marais mouillés de la « Venise Verte » obtiennent le label Grand Site de France.

Voyons l’histoire si mystérieuse de ce marais :

Au fil du temps le marais s’est peu à peu comblé de sédiments, formant ainsi une grande étendue plane, son altitude varie de 0 à 8 mètres (la moitié du marais se situant à moins de deux mètres), c’est à dire qu’elle se situe à un niveau intermédiaire entre celle des marées hautes et des marées basses. Les marais mouillés, qualifiés de « Venise Verte » couvrent une superficie d’environ 29 000 hectares.

À partir du VIIéme siècle, de grands seigneurs féodaux ont procédé à des concessions et donations de parties du marais au bénéfice des abbayes alentour (dont l’abbaye de Maillezais). Des travaux d’aménagement sont ainsi lancés dans le but d’exploiter de manière plus organisée la productivité de ces milieux (cultures, élevages, pêcheries mais aussi développement de marais salants). Les premiers endiguements de marais desséchés sont réalisés à la fin du Xéme siècle afin d’exploiter plus facilement les terres.

 

ma photo

Abbaye de Maillezais. Crédit  photo M.GARREAU

 

 

Parc interrégional du maris poitevin

Parc interrégional du marais poitevin

Parc interrégional du marais poitevin

 

 

Le marais mouillés sont inondables, des arbres sont plantés afin d’éviter l’effondrement des berges, leurs racines fixent la terre. Peu à peu, les marais sauvages ont laissé place à un marais bocager où jardins, prairies, cultures maraîchères… sont bordés d’arbres.

 

M.GARREAU

Frênes têtards qui bordent le canal, « La vieille Autize ». Crédit photo M.GARREAU

 

 

2/Un territoire d’exception 

             2.1/La faune :

– une cinquantaine d’espèces de mammifères aquatiques et terrestres, dont la loutre d’Europe et les chauves-souris.

-250 espèces d’oiseaux se partagent la zone humide et la plaine de bordure selon la reproduction et la migration.

-38 espèces de poissons cohabitent dans les eaux du marais. Certains migrent entre les eaux salées de l’atlantique et les eaux douces. D’autres affectionnent les eaux calmes des canaux.

-de nombreux insectes, dont les plus connus sont les libellules (60 espèces) et les papillons (80 espèces).

 

ma photo

Chevreuils dans le marais poitevin, crédit photo M.GARREAU

 

ma photo

Couleuvre  crédit photo M.GARREAU

 

 

M.GARREAU

Canne colvert et ses petits   crédit photo M.GARREAU

 

Le marais abritait autrefois de nombreuses anguilles, l’espèce est aujourd’hui très menacée du fait de la surpêche des civelles (alevins d’anguilles) dans les estuaires à leur arrivée de leur lieu de naissance (la Mer des Sargasses). Ces petits poissons sont en effet très recherchés et les cours de vente atteignent des sommes énormes, ce qui encourage le braconnage.

 

Les ragondins, une espèce introduite, sans prédateur et très prolifique, sont un problème majeur en raison des ravages qu’ils causent aux berges. Ces animaux peuvent être des vecteurs de la leptospirose, facteur d’avortement chez les bovins.

 

M.GARREAU

Ragondin  crédit photo M.GARREAU

 

2.2/La flore

 

La diversité des espèces végétales et la présence d’espèces rares et protégées témoignent de ce qui caractérise l’écosystème du Marais poitevin.

La salinité, les niveaux d’eau, l’étude des sols et la gestion des milieux par l’homme conditionnent cette diversité floristique.

Au total, 126 espèces présentent un caractère patrimonial et bénéficient d’un statut de protection à l’échelle européenne, nationale ou régionale, certaines sont inscrites sur des listes rouges nationales ou régionales.

ma photo

Roseaux    crédit photo M.GARREAU

 

 

M.GARREAU

Prairie naturelle avec une biodiversité de graminées et de légumineuses, crédit photo M.GARREAU

 

2.3 / La gastronomie

Le Marais poitevin ne se dévore pas que des yeux. Simple ou élaborée, toujours authentique, goutue et mitonnée, sa cuisine puise dans ses richesses naturelles : pêche, conchyliculture, chasse aux gibiers d’eau, élevages, cultures maraîchères et fruitières…

 

M.GARREAU

Troussepinete Apéritif Vendéen  crédit photo M.GARREAU

M.GARREAU

Préfou, cédit photo M.GARREAU

 

M.GARREAU

Jambon,mojettes  crédit photo M.GARREAU

M.GARREAU

Fromage petit maillezais

 

M.GARREAU

Tourteau fromager,  crédit photo M.GARREAU

3/Animations culturelles

 

Fête du Parc naturel régional, Ouvertures festives des marais communaux, Journées du patrimoine vivant, Journée des Métiers d’Art, Carrefour des Talents artistiques, Marais en fête, Fête du Frêne Têtard…   Comme vous pouvez le constater, le Marais poitevin ne manque pas une occasion de s’animer, notamment pour célébrer son large patrimoine de façon festive. Voici les animations prévues pour cette année 2016 , tous vos goûts sont dans sa nature…sans oublier l’attraction nocturne « Son et Lumière » à l’Abbaye de Maillezais.

 

 

4/Douceur de vivre

La nature est propice à toutes les évasions, nous possédons une circulation apaisée avec plus de 1000 km de piste cyclable en Vendée, la région possède un lien social et une dynamique culturelle qui s’expriment tant autour des marchés de terroir animés que dans les innombrables pratiques associatives… tout cet ensemble concoure à profiter du plus suprême des luxes : prendre le temps de « bien vivre » !

 

M.GARREAU

4 réflexions au sujet de « Bienvenue chez moi :-) dans le marais poitevin »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *